Mémorial de l'OAS : une initiative scandaleuse !

La Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie (FNACA), forte de 370 000 adhérents, s'associe à l'indignation qui s'exprime actuellement à propos du projet d'inauguration d'un mémorial à la gloire des criminels de l'OAS à Marignane.

 Ainsi qu'elle l'a fait savoir dès le 8 décembre dernier au président de la République, au nom de son Bureau national, la FNACA juge scandaleuse une telle initiative qui tend à glorifier une organisation dont les exactions ont coûté la vie à de nombreux soldats français, notamment.

Au delà du trouble à l'ordre publie que pourrait constituer la cérémonie d'inauguration, la FNACA considère que de tels monuments ne sauraient être érigés sur le sol national.

 Non seulement ils constituent une offense à la mémoire du général de Gaulle, plusieurs fois visé par les attentats de l'OAS, mais également une injure à l'encontre des Français qui ont massivement approuvé le « cessez-le-feu » du 19 mars 1962, par 90,8 % de « oui » au référendum du 8 avril 1962.

La FNACA prend acte de la déclaration du ministre délégué aux anciens combattants, intervenant enfin, après six mois de silence, pour « condamner le projet », après l'interdiction de l'inauguration prononcée par le Préfet des Bouches-du-Rhône.

L'association spécifique des anciens combattants en Afrique du Nord considère que la juste quête en reconnaissance des rapatriés d'Algérie n'a rien à gagner de telles initiatives, qui heurtent la communauté nationale et plus particulièrement les familles des victimes de cette organisation subversive.

Elle rappelle que ce sont les auteurs de ce projet qui sont à l'origine de la contestation de la commémoration du 19 mars 1962, cessez-le-feu officiel de la guerre d'Algérie, journée du souvenir approuvée par près de 80% des Français à l'occasion de différents sondages effectués par l'IFOP sur le sujet.

Paris, le 24 juin 2005

PIC Digital, agence web de Biarritz Bordeaux Paris - http://www.pic.digital

Mentions légales