LA FNACA INTERPELLE LES CANDIDATS AUX PRÉSIDENTIELLES

Les 138 membres du Comité National de la FNACA, élus ou réélus à l'occasion du 27e congrès national de Lyon en octobre dernier, se sont réunis à Paris, les 10 et 11 janvier 2007.

Ils ont procédé à un large tour d'horizon sur la situation des anciens combattants en Afrique du Nord, au lendemain de la promulgation de la Loi de Finances pour 2007.

Ils prennent acte de la nouvelle majoration de deux points d'indice de la retraite du combattant, soit 26,38 euros par an, à compter du 1er janvier, tout en déplorant que le gouvernement n'ait pas accepté les amendements qui permettaient d'aller plus vite et plus loin, pour tenir les engagements pris dans ce domaine en 2002.

Le Comité national de la FNACA enregistre également, avec satisfaction, le principe de la création d'une allocation différentielle de solidarité en faveur des veuves d'anciens combattants les plus démunies, réclamé depuis de nombreuses années.

Il mettra tout en œuvre pour suivre l'application de cette mesure par les services départementaux de l'ONAC, et surtout pour parvenir rapidement à atteindre, au minimum, le seuil de pauvreté de 788 euros par mois aux lieu et place des 550 euros assurés actuellement.

À la veille d'une échéance électorale majeure, le Comité National décide de questionner tous les candidats à la présidence de la République afin qu'ils s'expriment clairement sur le contentieux qui perdure au sein de monde combattant et notamment :

 1°- la reconnaissance officielle de la date du cessez-le-feu du 19 mars 1962 comme journée nationale du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes militaires et civiles de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie et l'abrogation de la commémoration du 5 décembre sans aucune signification historique,
 2°- le respect du droit à réparation des anciens combattants et victimes de guerre et une indexation des pensions qui ne soit pas inférieure à l'évolution du coût de la vie,
 3°- le maintien d'un interlocuteur gouvernemental et d'un budget autonome pour les anciens combattants et victimes de guerre qui représentent encore plusieurs millions de ressortissants,
 4°- la résolution sans délai des contentieux relatifs à la retraite du combattant, à l'allocation différentielle de solidarité, aux bonifications de campagne, à la pérennisation et au renforcement des services de proximité de l'ONAC.

Le Comité National de la FNACA appelle tous ses responsables locaux et départementaux à relayer  cette action en se manifestant dans toutes les permanences des candidats à l'élection présidentielle et aux législatives qui suivront.

Paris, le 11 janvier 2007

PIC Digital, agence web de Biarritz Bordeaux Paris - http://www.pic.digital

Mentions légales