La FNACA reçue par M. Hubert FALCO

Une délégation de la FNACA a été reçue, ce 22 septembre, par M. Hubert Falco, secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens Combattants.

Pour cette première rencontre depuis la nomination de M. Falco, le 24 juin, la discussion a porté principalement, sur le contenu du projet de budget 2010 qui devrait être adopté par le conseil des ministres du 30 septembre.

Wladyslas Marek, président national de la FNACA, qui était accompagné d'André Cognard, secrétaire général et de Michel Sabourdy, rédacteur en chef de " L'Ancien d'Algérie ", a insisté sur la nécessité de revaloriser rapidement le montant de la retraite du combattant.

Il a regretté que le secrétaire d'Etat soit revenu sur ses déclarations du 7 juillet à l'Assemblée nationale, où il avait indiqué que la majoration de deux points aurait lieu le 1er janvier 2010, alors qu'elle semble prévue au 1er juillet.

La délégation a déploré que les engagements pris par le précédent secrétaire d'Etat, pour cet été, concernant, d'une part l'allocation différentielle de solidarité en faveur des conjoints survivants et d'autre part les bonifications de campagne, n'aient pas été tenus.

La FNACA demande que ces mesures interviennent au plus tôt, avant le prochain débat budgétaire.

La délégation a également souligné la notion d'urgence qui devrait guider le gouvernement dans sa reconnaissance à l'égard des anciens combattants de la troisième génération du feu, dont les effectifs s'amenuisent d'année en année.

La FNACA, avec ses 358 505 adhérents, reste la première association nationale et la seule spécifique des anciens d'Afrique du Nord.

Elle se félicite du maintien d'un poste ministériel au sein du gouvernement, rattaché à la Défense, mais elle souhaite que le contentieux, notamment en matière de pouvoir d'achat des pensions militaires d'invalidité, soit résorbé au plus vite, comme le demandent actuellement les anciens d'Afrique du Nord dans une carte-lettre adressée au président de la République.

La FNACA a réaffirmé son attachement à la commémoration du 19 mars, cessez-le-feu officiel de la guerre d'Algérie, à l'exclusion de toute autre date sans signification historique, et le ministre a indiqué qu'il confirmerait les dispositions prises à cet égard par son prédécesseur.

PIC Digital, agence web de Biarritz Bordeaux Paris - http://www.pic.digital

Mentions légales