Hommage aux victimes du 26 mars 1962

La FNACA s'oppose à une décision brutale prise sans aucune concertation !

La FNACA, (Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, et Tunisie) se félicite de l'immense succès des cérémonies qui, par milliers, à Paris et en Province, ont marqué le 48e anniversaire du cessez-le-feu de la guerre d'Algérie, le 19 mars 1962.

Elle regrette la participation inégale des autorités civiles et militaires, en dépit des déclarations officielles du secrétaire d'Etat aux anciens combattants.

Comme l'Union Française des Associations de Combattants (UFAC), qui regroupe 42 associations nationales, la FNACA réaffirme son opposition à l'inscription au Mémorial national des noms des victimes civiles de la fusillade du 26 mars 1962, décidée par M. Hubert Falco sans aucune concertation avec les associations représentant les anciens combattants en Afrique du Nord auxquels le Mémorial du quai Branly est dédié depuis son érection en 2002.

Elle déplore que le gouvernement ait imposé cet hommage national aux victimes civiles d'une manifestation interdite, organisée à l'instigation de l'OAS, organisation subversive qui s'opposait alors par les armes aux institutions de la République et responsable de la mort de nombreux soldats du contingent.

La FNACA considère que la présentation des victimes de la fusillade de la rue d'Isly comme " délibérément assassinées par l'armée française sur ordre de l'Elysée " (Cf JT FR3 Nice du 18 mars 2010) est incompatible avec toute volonté sincère de réconciliation et de concorde.

Elle exige également que ces milieux extrémistes, résurgences d'un passé révolu, cessent leur campagne de dénigrement et d'hostilité à l'égard de la commémoration du cessez le feu du 19 mars 1962, décidée en 1963 en hommage aux 30 000 militaires " morts pour la France " en Afrique du Nord entre 1952 et 1962, et approuvée par plus de 86% des Français comme viennent encore d'en témoigner les cérémonies du 19 mars 2010.

Paris, le 24 mars 2010

PIC Digital, agence web de Biarritz Bordeaux Paris - http://www.pic.digital

Mentions légales