Communiqué du Bureau National de la FNACA

Le Bureau National de la FNACA réuni à Paris, le 12 septembre 2012, a procédé à un large tour d’horizon des attentes non encore satisfaites des anciens combattants en Afrique du Nord.

Il se félicite de la progression de l’indice de la retraite du combattant obtenue du gouvernement précédent et de sa fixation à 48 points au 1er juillet 2012.

Il s’agit maintenant d’étendre le bénéfice de la carte du combattant à tous ceux qui ont quatre mois de séjour en Algérie commencés avant le 2 juillet 1962, les dépenses engendrées par cette mesure étant largement financées par l’érosion démographique de la 3ème génération du feu.

Il faut également parachever la revalorisation de l’Allocation de Solidarité en faveur des Veuves d’anciens combattants pour l’amener au niveau du seuil de pauvreté français de 954 euros.

Le Bureau National de la FNACA engage le gouvernement à épargner les anciens combattants des mesures de rigueur budgétaire qui sont annoncées dans le cadre de la crise financière, sachant que cette catégorie, en diminution exponentielle, a déjà largement sacrifié sa jeunesse pour le Pays.

Enfin, dans le domaine de la Mémoire, la FNACA, seule association spécifique de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie, première association nationale, rappelle son attachement indéfectible à la commémoration du 19 mars 1962, cessez-le-feu de la guerre d’Algérie pour l’hommage qui est dû aux 30 000 « Morts pour la France » en Afrique du Nord entre 1952 et 1962.

Paris, le 12 septembre 2012

PIC Digital, agence web de Biarritz Bordeaux Paris - http://www.pic.digital

Mentions légales