Le Comité National de la FNACA réuni à Paris, les 13 et 14 janvier 2016, a procédé à un large tour d’horizon de la situation des anciens combattants en Afrique du Nord, après le vote de la Loi de Finances pour 2016.

            Il s’est inquiété de la situation de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerres, dont certaines évolutions laissent craindre des mises en causes futures du Droit à réparation.

            Il regrette qu’aucune initiative ne soit annoncée en vue de procéder à l’estimation de la perte de pouvoir d’achat des pensions d’invalidité et à leur nécessaire revalorisation.

            La suppression de l’aide différentielle attribuée depuis 2007, en faveur des conjoints survivants de ressortissants de l’ONAC-VG, doit être compensée par des mesures d’équivalence absolue, du fait des difficultés financières grandissantes rencontrées par un certain nombre de veuves ne disposant pas d'une retraite ou de ressources personnelles suffisantes.

            De même, cette mesure doit être étendue aux nombreux anciens combattants dont les ressources sont très faibles, en respect des engagements pris dans ce domaine.

            Le Comité national s’est également déclaré préoccupé par les mutations survenues au sein de la Commission nationale de la Carte du Combattant où les représentants des anciens d’Afrique du Nord ont été écartés au profit des plus jeunes générations alors qu’ils représentent encore plus de 50% des titulaires de la carte.

           

            D’une manière générale, le Comité National engage le gouvernement à profiter des économies réalisées par la baisse démographique du monde des anciens combattants,  pour améliorer le Droit à réparation.

            Dans le domaine de la Mémoire, la FNACA, seule association spécifique, forte encore de ses 320 000 adhérents, rappelle son attachement indéfectible à la commémoration du 19 mars 1962, cessez-le-feu de la guerre d’Algérie, seule date historique pour l’hommage qui est dû aux 30 000 « Morts pour la France » en Afrique du Nord entre 1952 et 1962.

            En application de la Loi du 6 décembre 2012 qui fait désormais du 19 mars une Journée Nationale Officielle, la FNACA appelle tous ses adhérents, leurs familles et la population, à participer aux cérémonies du samedi 19 mars 2016, dans toute la France.

            Enfin, après cette année 2015 marquée par des ignobles attentats terroristes, la FNACA rappelle sa solidarité à l’égard des victimes et proclame son attachement à la Paix, par la résolution de tous les conflits qui ensanglantent encore la planète et notamment ceux dans lesquels des soldats français sont toujours engagés.

           

 

Paris, le 14 janvier 2016

PIC Digital, agence web de Biarritz Bordeaux Paris - http://www.pic.digital

Mentions légales