UN SIGLE ENIGMATIQUE

GAJE : quatre lettres désormais familières aux adhérents de la FNACA pour désigner une commission interne qui joue un grand rôle pour notre génération.

Refusant d'être des hommes du passé, les anciens combattants en Afrique du Nord se tournent vers la jeunesse et les générations futures.

 

GUERRE D'ALGERIE JEUNESSE ENSEIGNEMENT (GAJE)

Créé en 1981, ce groupe de réflexion devient une commission lors du Congrès National de Biarritz (19-21 octobre 1984).
La commission "Guerre d'Algérie Jeunesse Enseignement" est une pierre originale dans l'important édifice de la FNACA.
Composée d'une vingtaine de membres d'horizons les plus divers, ses relations permanentes et constructives avec la Direction du Patrimoine, de la Mémoire et des Archives du Secrétariat d'Etat aux Anciens Combattants ainsi qu'avec le Ministère de l'Education Nationale soulignent le crédit qu'il convient d'accorder à la mission de cette commission.

 

MISSIONS ET OBJECTIFS

Le GAJE a trouvé son origine dans la volonté manifeste de la FNACA de se doter d'un outil ayant pour mission la MEMOIRE, le SAVOIR et le DEVOIR.

 

SES OBJECTIFS :

  • Apporter aux jeunes, qui sont l'avenir de la France, les chaînons essentiels de la mémoire, le message d'une génération qui a subi un passé douloureux et veut pour les générations montantes, bâtir un avenir de paix, de compréhension, de fraternité. Sensibiliser la jeunesse sur un problème si déterminant pour son avenir.
  • Oeuvrer pour un enseignement correct de la Guerre d'Algérie désormais aux programmes des classes de Terminales, 3ème et CM2.
  • Rendre hommage aux 30 000 soldats français morts ainsi qu'aux victimes civiles de la Guerre d'Algérie, des combats de Tunisie et du Maroc.
    C'est le sens de notre action pour l'institution par l'Etat d'une Journée Nationale du Souvenir et de Recueillement le 19 Mars : "Se souvenir pour préserver l'avenir".
  • La date du 19 Mars, jour anniversaire du cessez-le-feu proclamé le lundi 19 Mars 1962 à midi sur l'ensemble du territoire algérien mettant fin à 10 années de cruels et meurtriers combats en Afrique du Nord, est désormais légitimée par la loi reconnaissant officiellement la guerre d'Algérie, votée à l'unanimité en 1999, à l'Assemblée Nationale et au Sénat.
  • Rendre leur dignité à tous les survivants.
  • Améliorer l'image de l'ancien combattant hélas trop souvent décriée.

Un programme ambitieux mais réalisable impliquant la réflexion sur la façon de créer et promouvoir des réalisations répondant à ses objectifs.

PIC Digital, agence web de Biarritz Bordeaux Paris - http://www.pic.digital

Mentions légales