Le Bureau National de la FNACA, réuni à Paris le 16 février 2022, appelle les anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie, tous les élus et la population à se rassembler nombreux devant les monuments aux morts du Pays, pour commémorer dignement le 60ème anniversaire du « cessez-le-feu » officiel du 19 mars 1962.

Il y a 60 ans, brûlaient les derniers feux de la guerre d’Algérie, après que celle-ci ait mobilisé près de deux millions de jeunes Français pour un service obligatoire de 28 mois et coûté la vie à près de 30 000 d’entre eux.

Fidèle à leur mémoire depuis 1963, la FNACA entend perpétuer le Souvenir de leur sacrifice en invitant les jeunes générations à se saisir et à transmettre le flambeau de la Mémoire nationale.

Il serait profondément injuste que la dernière génération de conscrits disparaisse sans  que l’Etat ait exprimé fortement la légitimité d’un hommage solennel à l’égard de toutes les victimes et de tous ceux qui ont été marqués dans leur chair ou leur esprit.

Le Bureau National de la FNACA, seule association spécifique des anciens d’Afrique du Nord, demande au président de la République de recevoir au plus vite, une délégation nationale, afin de connaître les conditions concrètes de sa présence personnelle au 60ème anniversaire du « cessez-le-feu ».

Il rappelle que le 19 mars 2022 sera une Journée Nationale du Souvenir et de Recueillement à la mémoire des victimes militaires et civiles de la guerre d’Algérie et des combats au Maroc et en Tunisie, ainsi qu’en dispose la Loi du 6 novembre 2012.

 

 Paris, le 16 février 2022

PIC Digital, agence digitale, création de sites web - https://www.pic.digital

Mentions légales