COMMUNIQUÉ DU BUREAU NATIONAL

Le Bureau National de la FNACA, réuni à Paris le 3 décembre 2008, prend acte d'une nouvelle augmentation de 2 points d'indice de la retraite du combattant, en regrettant que cette revalorisation ne prenne effet qu'au 1er juillet 2009.

Il se félicite de l'action menée dans les départements auprès des Préfets et parlementaires, pour que le projet de budget qui ne contenait initialement aucune mesure nouvelle, soit amendé dans ce sens.

Le Bureau National souhaite que l'Allocation différentielle en faveur des conjoints survivants, dont le plafond a été porté à 750 euros mensuels, fasse l'objet d'une nouvelle étude budgétaire pour être porté rapidement au niveau du seuil de pauvreté européen.

Le Bureau National engage tous les anciens combattants à rester mobilisés pour le règlement de tous les contentieux en suspens, notamment en ce qui concerne le pouvoir d'achat des pensions et les bonifications de campagne.

Dans le domaine de la Mémoire, le Bureau National exprime son désaccord avec les conclusions de la Commission Kaspi et enregistre la position du Secrétaire d'État aux anciens combattants qui entend conserver toutes les dates de Mémoire tant qu'il restera des acteurs des différents conflits.

La FNACA, quant à elle, réaffirme solennellement son attachement indéfectible à la commémoration du 19 mars 1962, cessez-le-feu officiel de la guerre d'Algérie, pour honorer la mémoire des 30 000 militaires morts ou disparus au cours de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie.

Elle rejette catégoriquement toute autre date sans aucune signification historique et confirme qu'elle ne s'associe en aucune manière aux cérémonies dites " officielles " qui doivent se dérouler le 5 décembre à Paris et dans les départements.

Paris, le 3 décembre 2008

PIC Digital, agence web de Biarritz Bordeaux Paris - http://www.pic.digital

Mentions légales