COMMUNIQUÉ DU BUREAU NATIONAL du 7 décembre 2011

Le Bureau National de la FNACA, réuni à Paris le 7 décembre 2011, a examiné la situation des anciens combattants en Afrique du Nord après l'adoption du Projet de budget 2011 par le Parlement.

Il se réjouit des avancées adoptées, notamment en matière de retraite du combattant dont l'indice est porté à 48 points à compter du 1er juillet 2012 ainsi que de la revalorisation de l'Aide différentielle de Solidarité en faveur des conjoints survivants, portée à 869 euros.

La FNACA déplore cependant la baisse de plus de 4 % des crédits consacrés aux anciens combattants dont le maintien à niveau constant aurait permis de résoudre la plupart des points du contentieux.

Le Bureau National de la FNACA enregistre avec satisfaction les améliorations significatives apportées par le Sénat le 24 novembre, tout en espérant que, l'assemblée nationale ayant le dernier mot, ces mesures soient confirmées d'ici le 31 décembre, au cours de la navette.

La FNACA réitère son opposition résolue à toute « Journée Unique » du Souvenir, renouvelant ainsi son attachement indéfectible à la date du 19 mars 1962, cessez-le-feu officiel de la guerre d'Algérie, approuvé par 90,7% des Français au référendum du 8 avril 1962, organisé à l'initiative du général de Gaulle.

Au nom des 347 934 anciens combattants en Afrique du Nord qu'il représente, le Bureau National de la FNACA exige que le Mémorial national du quai Branly à Paris, dédié aux « Morts pour la France » en Afrique du Nord, retrouve sa destination d'origine.

À l'occasion du 50ème anniversaire de la fin de la guerre d'Algérie, le Bureau National de la FNACA en appelle solennellement au président  de la République et au Gouvernement, pour que les autorités civiles et militaires soient présentes aux cérémonies du lundi 19 mars 2012, en hommage aux 30 000 soldats tombés en Algérie, Maroc et Tunisie, entre 1952 et 1962.

Paris, le 7 décembre 2011

PIC Digital, agence web de Biarritz Bordeaux Paris - http://www.pic.digital

Mentions légales