Les réalisations de la commission GAJE

Le projet de budget 2012, amendé par le Sénat, le 24 novembre...  sera-t-il admis à l'Assemblée ?

1981 Réalisation d'une Exposition sur la Guerre d' Algérie

Inaugurée le 4 mars 1982 à notre siège national par le Ministre des Anciens Combattants, elle est composée de 36 panneaux, d'un format de 1m x 0,70m, consacrés à cette douloureuse page d'Histoire. Elle constitue souvent pour le visiteur son premier contact avec notre Fédération.

Diffusée par les comités départementaux et locaux de la FNACA, elle est prêtée aux établissements scolaires (lycées, collèges, écoles primaires), aux centres de documentation et d'information, aux maisons de la jeunesse et de la culture, aux centres militaires d'instruction, etc.

Une brochure d'accompagnement de 80 pages explicite chacun des panneaux : ce support pédagogique peut être mis à la disposition de toute personne désirant approfondir ses connaissances ou élaborer un travail sur cette période de l'Histoire contemporaine.

2002, pour l'année du 40ème Anniversaire de la fin de la Guerre d'Algérie, une nouvelle exposition

Cette nouvelle exposition est totalement différente de celle qui circule depuis maintenant plus de 20 ans.
Elle comporte 35 panneaux de 2 m de haut x 0,85 m de large se répartissant ainsi :

  • un panneau de présentation
  • 14 panneaux thématiques (femmes, enfants dans la guerre, action psychologique, mémoire, vie quotidienne des soldats, etc.)
  • 20 panneaux chronologiques

Ils sont abondamment illustrés en couleur à l'aide de photos d'époque et de coupures de presse. Des textes explicatifs très clairs commentent l'iconographie.

La FNACA est la seule, et peut en être fière, à aborder certains sujets considérés comme tabous ou souvent dénaturés, sortis de leur contexte par quelque média ignare ou mal intentionné : violences et tortures, femmes dans la guerre, enfants dans la guerre, prisonniers et disparus, missions humanitaires, mémoire, messages d'espoirs,… Elle est fidèle à sa mission : rechercher la vérité et la dire, car si la guerre d'Algérie s'est faite avec du sang et des larmes, elle doit s'écrire avec une plume et non une gomme.

Témoignage sur cette guerre, cette exposition se veut être un message de réconciliation et de paix, une condamnation de la guerre, ce mal qui déshonore le genre humain et conduit l'humanité toute entière à sa perte.

Les ouvrages

Une collection d’insignes militaires, richement documentée et commentée, avec 1 389 pièces représentées ! Jean-Louis Cerceau s’est attaché à concevoir, présenter, ordonner avec une réelle passion cette remarquable collection. Préface du préfet Rémy Enfrun, ancien directeur général de l’ONAC. Brochure de 110 pages. 21 x 29,50 cm, ill., 2012. Collection d’insignes 1952 - 1962 (Jean-Louis Cerceau). Prix : 24 € (port compris). A commander directement à FNACA – GAJE.

Cet ouvrage exceptionnel, fruit de nombreuses années de travail de la part de la commission nationale GAJE et de ses relais départementaux, s’impose comme un vibrant hommage aux milliers d’appelés du contingent morts durant les combats d’Algérie, du Maroc et de Tunisie. Véritable patrimoine du souvenir, la Mémoire et l’Histoire, il recense l’ensemble des 79 mémoriaux départementaux répartis sur le territoire hexagonal. Historique, financement, symbolique, conception, situation, forme, inaugurations... Tous les éléments relatifs à ces monuments érigés en l’honneur des soldats « Morts pour la France » sur l’autre rive de la Méditerranée sont expliqués, photographies couleurs à l’appui. Préfaces du préfet Rémy Enfrun, ancien directeur général de l’ONAC, de Guy Darmanin et de Serge Drouot. Brochure de 154 pages, 21 x 29 cm, ill., 2012. Mémoriaux départementaux. Prix : 24 € (port compris). A commander directement à FNACA – GAJE.

Cet ouvrage sans précédent, qui a marqué le 25ème anniversaire de la fin de la guerre d'Algérie, regroupe plus de 200 témoignages d'hommes, de tous grades, toutes armes et toutes activités qui étaient sur le terrain en Algérie, Maroc et Tunisie de 1952 à 1962. Ils relatent, avec sincérité et authenticité, la vérité parfois difficile, de leur réel quotidien. 836 p., 21x29,7, ill., 1986 (édition épuisée).

Cet ouvrage conçu région par région a été édité pour le 35ème anniversaire de la fin de la guerre d'Algérie. Abondamment illustré, il est consacré aux lieux du souvenir construits en France pour permettre aux vivants d'honorer leurs morts, pour que les générations du temps qui passe apprennent, se souviennent toujours de nos camarades arrachés à leur vie en pleine jeunesse. 340 p., 21x29,7,ill., 1998.

Paru à l'occasion du 30ème anniversaire de la fin de la guerre d'Algérie, cet ouvrage relate, à travers 1000 photographies et documents, les étapes de la vie quotidienne de ceux qui à l'aube de leurs 20 printemps partirent pour mourir un peu de l'autre côté de la Méditerranée à une époque où celle-ci traversait la France comme la Seine traverse Paris. 264 p., 24x30, ill., 1993 (édition épuisée).

Autres réalisations

Publications dans "L'Ancien d'Algérie" :

  • Analyse critique des chapitres traitant de la guerre d'Algérie dans les manuels scolaires.
  • Chronique sur les noms des villes algériennes.
  • Histoire abrégée de l'Afrique du Nord.

 

Carte géographique de l'Algérie :

Cette carte est accompagnée d'une chronologie des 8 années de guerre, ainsi que de points de repère concernant le bilan, les gouvernements français de cette guerre, les gouvernements provisoires de la République algérienne, l'évolution de la démographie algérienne… (édition épuisée)

 

Les Harkis :

1962 : L'année terrible pour les Harkis. Après le drame… les Harkis en métropole. Lois et décrets. Brochure de 42 pages, bibliogr., 1996. (édition épuisée)

Message à la jeunesse

La commission GAJE, qui œuvre pour que notre jeunesse puisse s'épanouir dans un monde où la paix restera acquise à jamais, est à l'origine du message adressé à la jeunesse par le Conseil National de la FNACA réuni à Castres les 19 et 20 octobre 1985.

Ces réalisations, qui en appellent d'autres, autorisent une meilleure compréhension de ce que fut la vie des principaux acteurs des conflits qui ensanglantèrent l'Afrique du Nord de 1952 à 1962.

En apportant matière à réflexion plus que réponse toute faite, elles favorisent la rencontre permettant à chacun de s'inspirer des leçons du passé pour que cesse ce vieux mythe "à chaque génération sa guerre".

COMMISSION GAJE

UN SIGLE ENIGMATIQUE

GAJE : quatre lettres désormais familières aux adhérents de la FNACA pour désigner une commission interne qui joue un grand rôle pour notre génération.

Refusant d'être des hommes du passé, les anciens combattants en Afrique du Nord se tournent vers la jeunesse et les générations futures.

 

GUERRE D'ALGERIE JEUNESSE ENSEIGNEMENT (GAJE)

Créé en 1981, ce groupe de réflexion devient une commission lors du Congrès National de Biarritz (19-21 octobre 1984).
La commission "Guerre d'Algérie Jeunesse Enseignement" est une pierre originale dans l'important édifice de la FNACA.
Composée d'une vingtaine de membres d'horizons les plus divers, ses relations permanentes et constructives avec la Direction du Patrimoine, de la Mémoire et des Archives du Secrétariat d'Etat aux Anciens Combattants ainsi qu'avec le Ministère de l'Education Nationale soulignent le crédit qu'il convient d'accorder à la mission de cette commission.

 

MISSIONS ET OBJECTIFS

Le GAJE a trouvé son origine dans la volonté manifeste de la FNACA de se doter d'un outil ayant pour mission la MEMOIRE, le SAVOIR et le DEVOIR.

 

SES OBJECTIFS :

  • Apporter aux jeunes, qui sont l'avenir de la France, les chaînons essentiels de la mémoire, le message d'une génération qui a subi un passé douloureux et veut pour les générations montantes, bâtir un avenir de paix, de compréhension, de fraternité. Sensibiliser la jeunesse sur un problème si déterminant pour son avenir.
  • Oeuvrer pour un enseignement correct de la Guerre d'Algérie désormais aux programmes des classes de Terminales, 3ème et CM2.
  • Rendre hommage aux 30 000 soldats français morts ainsi qu'aux victimes civiles de la Guerre d'Algérie, des combats de Tunisie et du Maroc.
    C'est le sens de notre action pour l'institution par l'Etat d'une Journée Nationale du Souvenir et de Recueillement le 19 Mars : "Se souvenir pour préserver l'avenir".
  • La date du 19 Mars, jour anniversaire du cessez-le-feu proclamé le lundi 19 Mars 1962 à midi sur l'ensemble du territoire algérien mettant fin à 10 années de cruels et meurtriers combats en Afrique du Nord, est désormais légitimée par la loi reconnaissant officiellement la guerre d'Algérie, votée à l'unanimité en 1999, à l'Assemblée Nationale et au Sénat.
  • Rendre leur dignité à tous les survivants.
  • Améliorer l'image de l'ancien combattant hélas trop souvent décriée.

Un programme ambitieux mais réalisable impliquant la réflexion sur la façon de créer et promouvoir des réalisations répondant à ses objectifs.

Sous-catégories